Avertir le modérateur

26/05/2009

Européennes 2009 : les grands partis font-ils campagne ?

2009.05.24-AC-vignette.propositions.jpg

Par Alexandre Coutant

Ces dernières semaines, vous avez certainement lu (ici par exemple), vu ou entendu que les grands partis ne faisaient pas campagne. C’est faux : tous font campagne ! Mais certains se sont trompés d’élection, au risque de dérouter nos concitoyens et de les éloigner des urnes.

Tout d’abord, FN, MPF et DLR font campagne contre l’Europe. D’autres, parmi les plus importants, confondent 2009 et 2012 : c’est le « grand bon en avant » du PS et du MoDem…

A mon sens, et bien qu’elles défendent des projets distincts, seules deux formations font campagne sur leurs propositions pour l’Europe : les Verts et la Majorité Présidentielle.

Lire la suite

14/05/2009

Vous l’attendiez? Dites ce que vous en pensez!

Par Alexandre Coutant

umpeuro.jpgPendant plusieurs semaines, le PS et le MoDem (notamment) nous ont asséné que la Majorité Présidentielle n’avait pas de programme. Peut-être pour mieux dissimuler que les leurs se limitaient à donner l’assaut sur l’Élysée ou à copier-coller ceux des groupes parlementaires européens auxquels ils appartiennent?

Qu’ils se rassurent, le projet de la Majorité Présidentielle existe. Il est le fruit d’un long travail des formations qui la composent : du Mouvement Populaire à la Gauche Moderne, en passant par le Nouveau Centre et les Progressistes.

Vous pouvez le consulter ici.

C’est en 2005, essentiellement à cause du vide européen de la gauche, que j’ai rejoint la Majorité Présidentielle. Plutôt que de verser dans le caricatural en vous expliquant pourquoi ce projet est si beau, si parfait, permettez-moi simplement de le résumer par trois mots. Volontariste, pragmatique, cohérent:

•    volontariste, à l’image de la présidence française de l’Union européenne*,
•    pragmatique, en tenant compte de la conjoncture économique mondiale tout en préparant l’avenir,
•    cohérent avec les positions prises par les partenaires de la Majorité Présidentielle réunis au sein du Parti Populaire Européen.


* «Pendant six mois, elle a semblé avoir ce "numéro de téléphone" que cherchait l'ancien secrétaire d'Etat américain Henry Kissinger: à la tête de la présidence française de l'UE au deuxième semestre 2008, Nicolas Sarkozy a créé une dynamique européenne commune face à la guerre en Géorgie puis dans la crise économique. De droite et de gauche, les eurodéputés l'en ont remercié: l'Europe a semblé montrer qu'elle était capable d'agir et de protéger.»
Le Monde, 12 mai 2009

12/05/2009

A la louche 400 personnes concernées

Par Marc Vasseur

sarkoparlementeuro.jpgC’est peu de dire que ce scrutin n'intéresse personnes ou presque… j’ai déjà fait un billet sur mon blog dans ce sens en pointant la responsabilité de l’UMP et du PS dans ce processus de «dé-démocratisation». Pour rappel, à l’époque, j’avais pointé la tentation de l’UMP de transformer cette élection en un espèce de référendum Pour ou Contre Sarkozy (en photo au parlement européen avec Bernard Kouchner, Sipa). L’UMP s’en défend mais à mettre l’Autre sur ses affiches, ou ce dernier établissant au final ses listes, il est somme toute difficile de faire penser autrement.

Lire la suite

04/05/2009

De l’absence du duopole (UMPS), à l’émergence des sans-grades

Par Marc Vasseur

droite_gauche_peu_importe.jpgA un mois de ce scrutin, plusieurs constats peuvent déjà être faits:

- Le lancement effectif de la campagne et des débats est toujours reporté au lendemain par les deux principaux partis de notre vie politique, avec en prime des enjeux européennes qui disparaissent pour faire place à un pseudo plébiscite ou non de l’action de Nicolas Sarkozy.

- Pire, ce dernier a vainement tenté il y a près de quinze jours d’imposer à nouveau la question de l’insécurité; aujourd’hui, l’UMP prend pour seul argument le bilan de la présidence française… omettant sciemment de dire que celle-ci s’inscrit dans un cadre dépassant les seuls 6 mois de présidence tournante. Ce positionnement semble être confirmé par le Premier Ministre lui-même, ce dernier refuse tout débat et jette en pâture son habituelle ritournelle du «les autres n’ont rien à proposer». D’ailleurs, s’aventurer sur ce terrain des propositions peut être une situation périlleuse quand la Commission, bien à droite, tente de faire passer aux forceps une directive de confort pour les hedges funds alors que dans le même temps Sarkozy veut défendre un capitalisme moralisé…

Lire la suite

28/04/2009

Pour une Europe qui protège... les industriels

Par Slovar

"Pour une Europe qui protège" et plus modestement "Quand l'Europe peut, l'Europe veut" ce sont les deux "remarquables" slogans que l'UMP a fait créer par des créatifs de comm. en petite forme (mais à quel prix?).

Le ton est à la hauteur de l'engagement de l'UMP, puisque, même François Fillon a été obligé de reconnaître "que la constitution des listes UMP pour les élections européennes était "naturellement compliquée" en ajoutant : "Ce n'est pas simple parce que, dans nos partis politiques, il y a toujours une tentation à choisir ceux qui sont tous pareils, c'est assez naturel parce qu'un parti politique, ce n'est pas une représentation très complète de la société française."

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu