Avertir le modérateur

04/05/2009

De l’absence du duopole (UMPS), à l’émergence des sans-grades

Par Marc Vasseur

droite_gauche_peu_importe.jpgA un mois de ce scrutin, plusieurs constats peuvent déjà être faits:

- Le lancement effectif de la campagne et des débats est toujours reporté au lendemain par les deux principaux partis de notre vie politique, avec en prime des enjeux européennes qui disparaissent pour faire place à un pseudo plébiscite ou non de l’action de Nicolas Sarkozy.

- Pire, ce dernier a vainement tenté il y a près de quinze jours d’imposer à nouveau la question de l’insécurité; aujourd’hui, l’UMP prend pour seul argument le bilan de la présidence française… omettant sciemment de dire que celle-ci s’inscrit dans un cadre dépassant les seuls 6 mois de présidence tournante. Ce positionnement semble être confirmé par le Premier Ministre lui-même, ce dernier refuse tout débat et jette en pâture son habituelle ritournelle du «les autres n’ont rien à proposer». D’ailleurs, s’aventurer sur ce terrain des propositions peut être une situation périlleuse quand la Commission, bien à droite, tente de faire passer aux forceps une directive de confort pour les hedges funds alors que dans le même temps Sarkozy veut défendre un capitalisme moralisé…

Lire la suite

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu