Avertir le modérateur

24/04/2009

Rachida Dati est nulle, c’est entendu

Par Marc Vasseur

Depuis hier, la prestation de la candidate aux élections européennes, suite à un quiz de l’UMP, tourne en boucle sur la plupart des sites d’informations avec ce leitmotiv, Rachida Dati est incompétente.

Il y a quelques semaines, j’avais déjà fait un papier sur la ministre de la justice avec déjà un début de lynchage facile embrayé par une majorité de journalistes et de blogueurs… par le simple fait que cette dernière apparaissait lâchée par Sarkozy.

Sans avoir une affection particulière pour Dati, j’avoue que cette séance de Dati-bashing me gonfle sévèrement et plus encore quand je vois certains donner des leçons de d’Europe. Il serait particulièrement cruel de rappeler qu’eux-mêmes n’ont pas encore trouvé sur leur GPS la localisation du Parlement Européen tant en séance plénière qu’en commission.

D’autre part, ce qui m’interpelle davantage c’est cette «réunion» organisée manifestement par des jeunes pops avec comme volonté initiale de dérider l’Europe… Heu, donc si je comprends bien la démarche, ce moment «gagesque» était prévu et qu’il faut le prendre comme un temps de détente.


Si l’objectif final était de rendre plus glamour l’enjeu de ces élections, on peut dire que c’est complètement raté avec premier message en creux qui s’apparente davantage à un «l’Europe on s’en fout». Le deuxième me paraît tout aussi dangereux et surréaliste puisqu’en filigrane, c’est bien l’action des politiques qui est tournée en dérision avec «bah les politiques qu’on envoie là-bas n’a aucune importance, ça ne change rien».

Cependant, à la décharge des jeunes populaires, l’exemple vient de haut puisque l’élyséen pour lancer la campagne de l’UMP… ah oui, c’est le président de tous les Français de l’UMP… n’a pas trouvé mieux que de reprendre son thème favori, celui de l’insécurité et de l’immigration. Ca n’a rien à voir mais ce n’est pas grave, il serait illusoire de croire que ce dernier a vocation à élever le débat politique.

Enfin, une fois de plus, je ne comprends pas le besoin du PS de saisir avec une telle célérité de ce buzz, je préfèrerais le voir plus prompt à réagir sur d’autres sujets autrement plus important mais ça c’est une autre histoire. Laissons la polémque stérile et l'anathème aux sardaukars de l'UMP (sardaukars : troupes impériales de tueurs fanatiques dans Dune).

Au final, c’est donc un nouveau coup porté à ce scrutin, déjà difficile en terme de participation citoyenne, et je crains que cela ne fasse que renforcer l’électeur et le citoyen dans une attitude «poujado-insurectionnelle » plus ou moins autœ-entretenue par les partis politiques et par une presse davantage sensible aux petites phrases qu’aux enjeux d’une décennie en déconfiture.

PS : certains ne manqueront pas de me reprocher de m'être délecté des dérapages de l’Autre… ils auraient bien tort… car l’expression du Président participe non pas à la désacralisation du pourvoir mais tout simplement à sa vulgarisation (au sens le moins flatteur mais fallait-il le préciser).

10:01 | Lien permanent | Commentaires (9) | Tags : dati, ump

Commentaires

Tout à fait d'accord avec vous et c'est la première fois que je lis une telle analyse de ce " meeting " qui n'avait que comme autre but de parler d'Europe de façon détendue et encore plus après déjà 1h00 de discours !
Je trouve qu'en plus ça la rend plutôt sympathique Rachida Dati de la voir rire comme ça et se moquer d'elle meme quelquepart !

Écrit par : Ophélie | 24/04/2009

Il faut reprendre les choses dans le contexte d'une réunion débridée sur l'Europe avec des jeunes de son parti politique. Rien de plus. Arrêtons cette guéguerre stérile et replaçons nous du cotée des idées.

Écrit par : rachat-dettes | 24/04/2009

Ca serait mignon s'il ne s'agissait pas de la garde des sceaux, certes. Faut pas aller pleurer que les jeunes n'ont plus de repères lorsqu'ils voient de genre de comportement. Pourquoi j'aurais pas droit à mon tour de rire au nez de mon prof alors qu'il m'interroge, aprés tout ?

L'europe n'a pas besoin d'être déridée, mais expliquée.

Écrit par : Fran | 24/04/2009

Je ne suis moi non plus pas un adepte du Dati-bashing! Ces mêmes médias qui l'encensaient sont aujourd'hui les plus prompts à la critiquer.

Mais tout de même, pour cette affaire, les preuves visuelles sont là. Elle n'y connaît rien et s'en contrefout. Le problème n'est pas du tout de ne pas savoir la répartition exacte des modes de production de l'énergie en Europe (Rappelons-nous la séquence gagesque de N Sarkozy et S Royal s'écharpant sur le sujet... Et se trompant tous les deux!). Le problème, c'est de rire de ne pas le savoir!

Et il faut arrêter avec cet argument selon lequel c'était pour rire! La salle émet des rires gênés, c'est vrai. Mais ce n'est pas du tout drôle! La désinvolture est manifeste! D'ailleurs, Rachida Dati est arrivée avec 1 heure de retard!

Il ne faut donc pas voter pour elle. Rappelez vous lors des élections de 1997, l'ump avait fait moins de 13%. Battons nous pour que les eurobéats qui au fond se foutent de l'Europe descendent encore plus bas et que cette parvenue ne soit pas élue!

Écrit par : Tythan | 24/04/2009

Lu dans le Parisien :

" Barnier prend la parole, précis, en excellent connaisseur de l’Europe qu’il est. Dati n’écoute pas, elle rit avec son voisin. "

Elle arrive à la bourre, ne montre aucun respect pour quiconque, moi je dis chapeau...

C'est pas nous qui la descendons, c'est elle qui se saborde, peut-être vexée par la disgrâce...

Écrit par : Fran | 24/04/2009

Marielle de Sarnez et François Bayrou ont refusé de rentrer dans le jeu des journalistes. Ce dernier a quand même laché ce matin "je n'ai pas l'habitude de tirer sur les ambulances"....

Cela montre une seule chose, au delà de l'acharnement des médias à la mettre en difficulté: cette femme parait brillante, mais elle est vit en fait dans un autre monde.
Elle voit la politique avec des rires, certes, sauf que dans le cas précis de l'Europe, c'est bien plus de l'humour qu'il faudra pour redonner envie aux Francais de voter...

Écrit par : fred007 | 24/04/2009

Plus drolatique sur dogmatique :
Entre les flash-forward politiques et militaires des Talibans au Pakistan, la criminologie expliquée par des ex-maîtresses, le souverainisme sous-jacent de Rachida Dati, l’amour philanthrope de Dexia pour ses cadres dirigeants, l’hégémonie des langues régionales au Stade de France : faites votre choix…
La suite ici :
http://souklaye.wordpress.com/2009/04/23/savez-vous-parler-le-morse-230409/

le prototype rachida
Si j’étais directeur de casting institutionnel, connaissant l’avis volatile voire contre-productif de vox populi et la vulgarité consubstantielle des bénévoles humanistes, il faudrait anticiper les modes savamment marquetées et les mœurs faussement transgressives en promotionnant…
… des protagonistes en forme de logo ou de statistiques, correspondant au bruit du folklore et à l’odeur du groupe, le niveau de compétence et l’expérience sont accessoires dans cette affaire si les critères de fantasmes, de représentation puis de personnification sont remplis, ne pas s’inquiéter des dommages putatifs, l’arrière-boutique n’intéresse personne tant que la vitrine est belle.

Ou
… des produits voués à l’échec, que la concurrence laisse en jachère car ils ne sont pas conformes au standard de vente, mais leur mise en marché plus symbolique que mercantile permet à la fois d’organiser la panique chez l’outsider et de diversifier son offre thématique, tout en fidélisant des consommateurs sans avoir à les éduquer.
Ou
… le naturel national, les fondamentaux patriotiques et le collectif docile, les pratiquants professionnels de l’hymne font de bons VRP républicains, le dirigisme empirique d’un entraîneur ou le volontarisme conditionné d’un sportif séduit les futurs licenciés comme les masochistes en manque d’autorité.
La suite :
http://souklaye.wordpress.com/2009/03/25/le-subjectif-au-conditionnel-si-j’etais-directeur-de-casting-institutionnel/

Écrit par : walkmindz | 24/04/2009

le fait de vouloir faire du vin rosé avec du rouge et du blanc résume les compétences et les capacités des parasites de bruxelle à résoudre les problèmes de l'europe .....faut boycoter tout ça et les laisser seuls dans leur coin . je ne me sens pas concerné par leurs élucubrations....

Écrit par : jean némard | 27/04/2009

dommage que rachida dati ne reste pas à la justice car elle faisait bien son boulot. la secte mystérieuse aura eu raison d'elle .. ...

Écrit par : jean némard | 27/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu